Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/04/2017

Retour sur la mobilisation grabelloise lors de la réunion "mobilités" Métropole, le 21 mars

A l'appel de l'association Grabels Cœur de Village, relayée par les comités de quartier, une dizaine de Grabellois des associations et comités de quartiers engagés pour "plus de bus à Grabels" étaient présents à la réunion MOBILITES organisée par la Métropole le 21 Mars.

Un petit groupe, mais qui a été très actif puisqu’il a mobilisé l’attention en interpellant à multiples reprises le Président Saurel sur la question de la ligne 24. L'historique de la mobilisation à Grabels, depuis 10 ans, a été évoqué ainsi que la contradiction entre la croissance démographique considérable, qui bénéficie à la Métropole mais qui pèse sur les finances de la commune (3,6%/ an pour Grabels contre 1,3% pour Montpellier entre 2006 et 2014), et le déficit de services offerts par la métropole (pas assez de bus, aucun équipement de la métropole hormis la déchetterie Demeter).

téléchargement (1).jpg

La présidente du comité "Guillery" a comparé Grabels à d’autres villes de la périphérie: Prades a beaucoup moins d’habitants (5000 pour 7500) mais plus de rotations et a rappelé qu'un grand nombre de communes de la métropole (16) étaient desservies par les minibus du soir, alors que certaines sont plus petites
que Grabels.

Pourquoi pas Grabels ? 

Le Président Saurel a répondu que le Directeur de la TAM avait changé et que le dossier était en train d'être réétudié avec lui, avec une réponse sous 2-3 mois. Il n'a plus fait allusion, comme cela avait été le cas à Grabels, au fait qu'il fallait construire la ligne 5 et qu'il fallait savoir "partager". Mais cela ne veut rien dire pour la suite. Les collectifs doivent donc poursuivre leur mobilisation.